Baptiste Jamez Fine Arts | Les Jeunes Marchands chez TAJAN
184
post-template-default,single,single-post,postid-184,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Les Jeunes Marchands chez TAJAN



 

L’espace Tajan, installé dans une ancienne banque des années 1920 au cœur du 8 ème ouvre ses portes aux jeunes marchands d’antiquité et d’art contemporain, du 7 au 10 septembre 2017 pour un événement 100 % jeune.

En effet, toutes les époques et tous les styles seront mélangés avec un décloisonnement et une abolition totale des traditionnels stands séquençant les foires.

La totalité des objets, meubles et tableaux présentés par cette nouvelle génération nâgée de 20 à 40 ans sera assemblée et mise en scène par deux nouveaux talents de l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs : Anne-Victoire Soury et Marion Dossikian. À cet univers éphémère sur mesure qu’elles créeront spécifiquement, seront intégrés les papiers peints de Pierre Frey, partenaire officiel de l’événement afin de sublimer l’espace Tajan à l’architecture Art Déco bien connue. Quarante exposants présenteront leurs spécialités qu’il s’agisse de peinture ancienne, moderne et contemporaine, dessin, mobilier ancien XVIIIe et XIXe, mobilier XXe, Design, bandes dessinées, photos, Arts du feu, Arts Premiers, textiles…

Malgré leur très jeune âge, (le benjamin a tout juste 20 ans), ils travaillent déjà avec des musées et institutions de références : Château de Fontainebleau, Musée de la Vénerie-Musée de Senlis, Fondation Custodia…, ils sont membres de chambres d’experts dont la CNES. Installés en appartement, aux Puces (marché Paul-Bert Serpette, Dauphine, Malassis ou Vernaison), dans le Marais, à côté de Drouot ou dans le 8e, ils défendent leurs spécialités et leurs cultures : art contemporain mexicain, iranien, Europe de l’Est… Les «Babies Tajan» Thibault Hölscher, (24 ans) et Thibault Lang, (25 ans) se lancent également à l’occasion de cet événement, formés au marché de l’art par la maison Tajan pépinière de talents en herbe.

Autour de cette initiative, tous entendent aller à la rencontre des collectionneurs traditionnels mais surtout éduquer leur génération en montrant qu’il est facile de vivre avec des objets d’art à prix abordable (fourchette de prix 200 euros – 50 000 euros).

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.